randos;juin21 à dec21

Mardi 1er juin 2021. Ponteil et suite
Nous étions 5 à partir près du pont de Chanteloube, à l'extrémité nord de l'aérodrôme de St Crépin. Montée sans problème jusqu'au Ponteil, en passant par le Gouas. Puis le GR 50, portion assez sauvage. Aux Spreyts (Preyts sur la carte), nous pique-niquons. Nous continuons le chemin en balcon. Le premier sentier visé à gauche pour descendre est visiblement abandonné et non praticable. Nous prenons le second, assez encombré, de plus en plus pentu, et nous devons bientôt remonter. Suite du sentier en balcon, passage au pied de la table d'orientation, arrivée aux environs du Truchet, très au sud par rapport à notre point de départ. La locale de l'étape, toujours géniale, nous trouve un sentier pour descendre jusqu'à la D 38 sans emprunter la route. Arrivée sur la départementale à 17h. Nous sommes à plus de 4km du parking de départ ! Deux courageux commencent le parcours. Les autres attendent. Et Marco, non masqué, est arrivé !!

Fin de route, en voiture (légèrement entassés) et enfin les parking de départ.

Merci à Monique et Marco, pour l'aide au retour. Patricia.

lundi 7 juin: les Combes
Malgré un temps incertain, nous étions quatorze au rendez-vous lundi matin et nous sommes partis en nous disant que la pluie n'arriverait qu'en fin d'après-midi. Nous avons suivi tranquillement la piste des Combes d'où, malgré les nuages, nous avions une assez belle vue. Cependant, arrivés au Pont des Partias, au lieu de pique niquer sur place nous avons fait demi-tour et repris le même chemin pour nous abriter au village. Fort heureusement, car tout d'un coup une pluie forte s'est mise à tomber, et les TRES optimistes qui n'avaient pas de Kway ou goretex ont rapidement été trempés. Par chance pour nous, un résident des Combes nous a ouvert la porte de sa maison et après nous être réchauffés et avoir partagé quelques bonnes choses (à boire et à manger) nous avons rejoint nos voitures.

Alice
Mardi 8 juin 2021. Narreyroux
Prévisions météo assez pessimistes => désistements, et changement de programme. Les 3 courageux qui persistent se dirigent vers le vallon du Narreyroux, à partir du tournant au-dessus de Puy-St-Vincent 1600. Jusqu'au pied du chemin des cascades, nous voyons les traces non pas de l'avalanche habituelle, mais d'au moins 5. La plus grande recouvre tout le raidillon sur une grande largeur, avec des épaisseurs de neige dépassant 10m. Heureusement, le seul promeneur croisé nous avait indiqué qu'il fallait prendre très à gauche en montant, pour éviter le plus possible la neige, en plus en ponts fragiles en certains endroits. Nous montons donc à travers tout, et traversons au passage le plus pierreux. Plus haut, pas question d'aller à la cabane les Grands Plans, car les nombreux torrents à traverser sont au mieux de leur forme. Nous continuons donc à monter, jusqu'au Près des des Fonts, où nous pique-niquons. Vue sur le vallon supérieur, et toute la pente du col du Bal est en neige. Redescente par le même chemin. Narcisses, trolls, anémones des Alpes splendides, et quelques anémones de printemps. Aux voitures à 15h, et bien sûr la pluie et les orages prévus à cette heure ne se produiront pas.

A Vallouise, nous nous offrons un luxe inouï un peu oublié : un pot sur la terrasse des Valois !

Patricia

lundi 14 juin: lac de Roue
La météo nous promet du beau temps: je vous propose donc de changer un peu de vallée, pour aller à Arvieux. Nous irons à la Chalp d'Arvieux et nous monterons en voiture la partie de la route la plus raide en direction du lac. Nous nous garerons au bord de la route puis prendrons la piste qui nous mènera jusqu'au lac de Roue. Nous poursuivrons jusqu'aux deux belvédères d'où on a une vue magnifique. Nous pourrons prendre tout notre temps pour le pique nique, la balade n'est pas très longue. Le retour se fait par le même itinéraire.

Dénivelé: 210 m

Distance: 8 km

Covoiturage: 51 km

Mardi 15 juin 2021. Col Fromage
Six à partir de Montbardon. Le sentier grimpe dans la verdure. Pause à la bergerie de Sommette, passage à la Fontaine rouge, puis surplomp du ravin de Ruine Blanche dans un environnement plus austère. Pique-nique au Col Fromage. Retour par le vallon du Riou Vert) 950m de dénivellé positif, plus de 15km. Vues successives sur le grand Rochebrune, la pointe de la Selle, la Font Sancte, ... Flore abondante et variée : orchis vanillés, gentianes printanières, gentianes acaules, trolls, anémones des Alpes, soldanelles, fleurs odorantes du raisin d'ours, ...

Patricia

lundi 28 juin: la grande cabane
Nous étions onze à partir sur cette piste bien tranquille tantôt ombragée, tantôt au soleil. A un détour du chemin, un sentier s'élève et en quelques minutes amène au Lac du Lauzerot. C'est un petit hâvre de paix au milieu des arbres. Nous y sommes arrivés un peu avant midi et ne résistant pas à l'attrait des lieux, nous avons décidé d'y faire la pause repas. Certains sont ensuite montés juqu'à la Chapelle du Lauzerot, 50 mètres plus haut, puis nous avons repris tous ensemble la piste qui nouus a amenés à la Grande Cabane. Tout au long de la balade on a une très belle vue sur Boscodon, la Tête de la Gipière et le Joug de l'Aigle, de même que sur d'impressionnants ravins. Le retour s'est fait tout tranquillement par la même piste. Et après une agréable petit pause à une terrasse de café à Eygliers, nous sommes arrivés chez nous sans prendre l'orage!

Alice

Mardi 29 juin 2021. Lacs Miroir et Sainte Anne
Pour en rajouter un peu, nous sommes partis de Ceillac même (parking du foyer de fond), et non du parking du téléski du Mélezet. Montée, toujours un peu raide, vers le lac miroir, puis direction lac Ste Anne. Dans cet intervalle, nous recevons une bonne averse. Pique-nique au lac Ste Anne, par chance au sec. Sans s’éterniser, car le fond de l’air est un peu frais. Retour par le fond de Chaurionde, les prés de Chaurionde, la cime du Mélezet.

950m 18 km. Les 4 participants en avaient plein les pattes.

Pendant tout le trajet, une flore multiple et variée : gentianes, trolls, orchis vanillés, anémones à tête de narcisse, rhodos en fleurs, doroniques, arnicas, ancolies géantes, clématites, coquelourde, … Fort décalage avec la Vallouise, car, près du village, les cytises et les lilas sont encore en fleur. Déjà pas mal de promeneurs.

Patricia

Pierre

« Tout va très bien, Madame la Marquise

Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise... »

Que notre ami Pierre Troussier est parti. Il avait choisi cette chanson pour le premier karaoké du club. De sa rencontre avec lui, nous garderons d’heureux souvenirs des nombreuses randonnées communes, de son humour râleur, de son auto-dérision. Nos pensées à Michèle.

Val Susa 7 et 8 juillet 2021
Mercredi 7 juillet:

Persévérants malgré les prévisions météo, 6 courageux partent de Vallouise à 6h45, sous la pluie. En 2 voitures de 3, très respectueux des règles italiennes, et avec leurs certificats de vaccination européen. A l'autogrill de Salbertrand, premier café, comparaison de plusieurs sites météo => modification de l'emploi du temps. Pour le jour même la visite culturelle, la rando le lendemain. Autoroute donc jusqu'à Avigliana et visite de la Sacra San Michele, toujours aussi majestueuse. Peu d'autres visiteurs, car c'est l'heure d'ouverture, et la vue est presque dégagée.

Petite balade ensuite, à partir du colle Braida jusqu'aux Prese Rossi. Retour à Avigliana par la route passant par Giaveno, où nous déjeunons dans un bistrot de la vieille ville. Première averse. En voiture jusqu'à Bussoleno, avec attaque de la route passant par Meitre pour Cervetto, point de départ pour les 30 minutes de marche jusqu'au refuge. Route raide, aux lacets serrés, étroite (croisements possibles à de rares endroits), dont le goudron disparait aux derniers kilomètres, avec quelques profondes ornièes. JF, au volant de la Captur de M., doit reprendre de l'élan plusieurs fois pour arriver à grimper. Un peu plus de place à Pra Cervetto (1273m) pour se garer, et en route avec nos gros sacs pour le refuge Amprimo (1384m). Dans la soirée, pluie. Accueil très aimable, dîner par trop abondant. Comme public, à part nous, les stagiaires d'un atelier de musique.

Jeudi 8 juillet :

il n'a pas plu pendant la nuit, mais les chauffeurs sont inquiets de l'état de la route, si l'orage se déchaîne. Départ à 8h, temps convenable. Passage à l'Alpe Balmetta (1507m), avec ses vaches et ses chèvres, le refuge Toesca (1711m). Soleil, quelques vagues de brouillard, vue sur la RocciaMelone, sentier très fleuri, encore des vaches. Environnement assez différent de celui des Hautes-Ales : milieu plus humide, plus acide, et... plus pastoral. Herbes très hautes (et très mouillées). A l'Alpe di Mezzo, nous bifurquons pour rejoindre l'Alpe Aciano (2004m). P. fait même l'aller-retour jusqu'au Colle Aciano (10 minutes), pour admirer une mer de brumes côté Rifugio Gravio. Descente vers l'Alpe Balmetta. Une bonne averse survient, puis se calme, les capes restant à porter de main. Arrivée vers 13h au refuge. Nous avons fait le programme prévu, contre toute attente ! Pique-nique au refuge, marche vers le parking (nouvelle averse) La descente en voiture vers Bussoleno se passe bien. Arrêt à Oulx aux Baïte pour quelques provisions (surtout liquides), puis nous rejoignons nos pénates respectives, un peu fatigués quand même. Merci à tous, pour la compagnie, et surtout aux chauffeurs.

Patricia

lundi 12 juillet: Cervières
Cette journée dès le départ s'est déroulée sous le signe de l'imprévu: un point de rendez-vous avec un absent à Vallouise, que nous avons trouvé à La Casse, un regroupement à Cervières où il manquait une voiture et une réservation surprise pour le repas (erreur de numéro de téléphone) qui finalement n'était pas aux Fonts mais à La Taque, un kilomètre plus bas; tout cela n'a pas nuit à la bonne humeur générale, comme d'habitude. Nous avons malgré tout fait quelques kilomètres à pied, sous un ciel gris mais sans pluie, avant de rejoindre le gîte où nous nous sommes installés confortablement à l'intérieur pour savourer notre repas dans un beau cadre rustique, éclairé par deux lampes à pétrole; il y avait même un feu de cheminée qui crépitait dans notre dos. Puis il ne nous resta qu'un petit bout de chemin à parcourir pour rejoindre les voitures, chemin que nous avons fait sous un petit rayon de soleil très apprécié, comme toute les choses rares!

Alice

Mercredi 14 juillet 2021. Narreyroux toujours
Le changement de jour a été une erreur. Pas de pluie mardi, mais averses et brume mercredi. Météo France n'est plus fiable ! Changement de programme aussi : une équipe (5) comportant quelques convalescentes s'est dirigée vers le vallon du Narreyroux. Départ du tournant au-dessus de PSV 1600, direction lac des Neyzets. Arrêt au plan précédent pour cause de pluie. Pique-nique rapide, puis descente à peu près au sec. Plus de neige dans l'avalanche, ni sur la pente du col de Bal. 730 m quand même !

Patricia
lundi 19 juillet: Les Queyrelles
Malgré le ciel gris nous étions cinq à partir des Queyrelles le long du canal. Nous avons eu une petite averse en fin de matinée mais bien à l'abri de la forêt, cela n'avait pas trop d'importance. Arrivés au Pont Carle, nous n'avons pas poursuivi en direction de Chantemerle. Un faible rayon de soleil nous a laissé le temps de manger là, confortablement assis sur un banc. Puis, sur proposition de Cathy (et quelle merveilleuse idée), nous avons grimpé la petite côte qui rejoint le Canal neuf , ce qui nous a permis de faire un circuit plutôt qu'un aller retour; la floraison est encore très belle, de même que la forêt (qui au retour nous a protégés du soleil!). Nous avons aussi pu admirer un charmant troupeau de chèvres dans un enclos. Et nous avons rejoint les voitures sans avoir été trempés.

Je serai absente lundi 26 juillet; je remercie d'avance celui ou celle qui voudra bien faire une balade (les chardons bleus de Deslioures sont magnifiques en ce moment, information toute récente de Doïna). Alice


Mardi 20 juillet 2021. Fournel : la grande cabane
5 à grimper sur le sentier de la rive gauche du Fournel. Après la bifurcation pour le col de Bal, arrivée à la première cabane, avec chevaux qui galopent, un âne, un berger, des moutons, des chèvres, des chiens, ... Sûrement pas 20, le berger anatolien (le chien) n'est non seulement pas du tout agressif, mais un peu paresseux. Après chaque rabattage d'ovins, il s'allonge pour une petite sieste. Tout a été bien rasé, jusqu'à la limite du parc où les fleurs réapparaissent. A la grande cabane (non occupée), pique-nique avec table, fontaine, ... mais les toilettes sèches sont fermées. Retour avec une bonne température. Les chardons bleus attendront une autre fois, et pot bienvenu au café de la mairie. (720m, 16 km)

Patricia

lundi 2 août: Pra Lapeyro
Nous étions huit à partir des Seyes ce matin par un temps beau et frais qui semblait presque un temps de fin d'été; impression confirmée par les colchiques dans les prés, déjà! Nous avons pris tout notre temps en remontant la piste vers le Col des Combes pour admirer le paysage et prendre des photos. Peu avant midi nous étions à Pra Lapeyro où nous nous sommes confortablement installés pour le pique nique. Et là, une apparition: Christine qui était montée en voiture jusqu'au col, sans nous avoir prévnus, est venue nous rejoindre pour le repas. Bravo Christine! Puis nous sommes tous redescendus ensemble jusqu'aux Seyes par le sentier dans la forêt. Et après une petite remontée en voiture jusqu'au col pour récupérer le véhicule en attente là haut, nous nous sommes retrouvés à Vallouise pour notre pot traditionnel.

Alice

Mardi 3 août 2021. Col de la Roya. Crêtes des Granges
Cette fois-ci, nous l'avons fait ! Partant d'un parking dans un tournant du col de l'Izoard, nous avons d'abord joint les chalets d'Izoard, puis le petit lac (non nommé sur IGN). Ensuite, quasiment direct sur le col de la Roya (quelques sentes, quelques cairns). Là-haut, magnifique environnement minéral, très rouge. Vue d'un côté sur le Viso, le Rochebrune, et bien d'autres, de l'autre sur les chalets des Ayes. Nous continuons sur la crête des Granges (le sommet sera pour une prochaine fois) 4 participants.

Patricia

lundi 9 août: la Pousterle Oréac
Nous sommes partis à 8 du col de la pousterle par un beau temps d'été, enfin! Le chemin passe sous la Coste de l'Ase pour aboutir au lac des Hermes. C'est là que nous avons fait la pause casse-croûte au bord du lac. Nous avons pris tout notre temps pour manger et admirer la vue. De là un sentier, avec un passage bien raide, nous a amené au plateau d'Oréac. Ensuite le chemin ne présente plus aucune difficulté, on rejoint une piste qui redescend jusqu'à la Pousterle. Et toujours fidéles à nos traditions nous avons fait une halte à Vallouise pour prendre une boisson.

Alice

Mardi 10 août 2021. Furfande
Nous sommes partis du parking des Escoyères. Atteint relativement facilement, grâce à l'adresse de notre chauffeur (et à la virtuosité de sa voiture japonaise). Passage au Châtelard, au col de la Lauze, puis au refuge de Furfande. Tour par les chalets du haut. Pique-nique près de l'oratoire de Notre Dame de Furfande. Descente par les Granges de Furfande, les chalets du bas, et reprise du circuit de l'aller. Bonne chaleur par endroit. 4 participants.

Patricia

lundi 16 août: la Guisane
Nous étions quatorze à partir du Casset dont, fait mémorable, quatre hommes! Il faisait beau et chaud mais heureusemant le chemin passe assez souvent en forêt, nous n'avons donc pas souffert de la chaleur. Arrivés au Lauzet le ciel s'est un peu couvert et nous avons cherché un endroit abrité pour notre pique-nique. Une fois bien restaurés nous avons pris le chemin du retour bien tranquillement. Au Casset certains sont allés prendre un pot (ceux qui avaient leur pass sanitaire) tandis que les autres attendaient patiemment dehors.

Alice

 

Inversion des dates 

Mardi 7 décembre 2021. Belvédère des Têtes. Raquettes
Par cette matinée très ensoleillée, nous sommes cinq (de L’Argentière, des Vigneaux, de Puy-Saint-Vincent, de Vallouise et de Pelvoux) à partir dans le froid du matin (-9°) pour les Têtes de la Pousterle.

Montée tranquille au col où nous retrouvons le soleil et, bien sûr, la vue. La température sera d’ailleurs assez clémente tout au long de la journée. Un skieur de randonnée nous a précédés et nous améliorons sa trace qui, d’ailleurs, suit fidèlement le sentier classique de montée et ses raccourcis.
Une trace dans la neige, c’est une signature ; elle permet de jouer avec le terrain et d’épouser au mieux ses circonvolutions.
L’air est pur, le soleil généreux et la forêt somptueuse.

À 12h15 nous voilà au sommet, non sans avoir essuyé deux ennuis de raquettes, l’un plus grave qui sera réparé avec des moyens de fortune sortis du sac d’Alice Roudet, seule en ski de rando et arrivée en même temps que nous.
Vue classique à 360° dont on se lasse jamais et le repas est vite avalé. Déjà des ravoures apparaissent et laissent présager le mauvais temps annoncé.

Descente tranquille, la route forestière évite certains raccourcis et laisse le temps de regarder et de s’imprégner du silence de la forêt. Plus tard le ciel prend d’étranges couleurs sépia .
Et c’est le retour vers 15h15 au Prey du Milieu où nous avons laissé les voitures.
Une bien belle journée !

Jean-François

photos

 

Mardi 30 novembre 2021. Au-dessus de Châteauroux
Malgré la fraicheur matinale (- 10 à Pelvoux, 5 à Gap), 7 courageux sont partis rejoindre le point de rendezvous. Seul victime du froid : le carburant de la voiture des plus nordiques. Changement donc de véhicule à l’Argentière. Départ à presque 10h de l’Église de Châteauroux. Sentier vers l’Auberge des Pinées, à l’ombre, mais la montée nous réchauffe. Auberge bien sûr fermée, les chocolats chauds seront pour une autre saison ! Passage sur l’autre versant, revoilà le soleil qui ne nous quittera plus. Première descente.

Nous trouvons un pré confortable, avec un panorama impressionnant pour le pique-nique. Agrémenté d’apéro et de digestif («Antigel», de la maison Ardiley). Ensuite le chemin de Compostelle reliant Embrun. Un peu de neige sur la route muletière, mais douce. Petite boucle, puis retour en passant par la chapelle St Roch. Arrivée aux voitures un peu avant 16h. Environ 630 m et 12 km.

Contrairement à nos craintes, nous ne nous sommes pas du tout gelés, et les petits crampons ont été inutiles.

Patricia

photos

 

lundi 29 novembre La Font d'Eygliers
Amis frileux si vous saviez ce que vous avez manqué! Ce matin Monique et moi sommes parties de l'église d'Eygliers par un temps frais, mais le soleil qui arrive assez tôt au village nous a bien réchauffées. Nous avons pris la route puis la piste qui passe sous les Durantelles puis nous avons rejoint La Goavie. Un sentier nous a permis ensuite de rejoindre Haute Boyère en passant tantôt à l'ombre des arbres tantôt au soleil. C'est là que nous avons pris notre pique nique avec une vue magnifique sur le Gaulent, Roche Charnière et Vautisse. Un temps de repos confortable dans l'herbe, au soleil et à l'abri du vent.En continuant sur la piste puis la route qui nouus ramenait à l'église nous avons fait une pause à la table d'orientation. Puis nous nous sommes arrêtées une dernière fois pour admirer le massif du Pelvoux, bien enneigé et perdu dans son blizzard.

Alice

 

Mardi 23 novembre 2021. St-Crépin Cabane de Bois Durat
Nous sommes partis à 6, et revenus à 5 (rassurez-vous, le numéro 6 est bien rentrée chez elle). Du cimetière de St Crépin, nous passons les deux Villarons, la Combe. Ensuite, concertation sur un changement de programme. Au lieu de continuer notre petit tour prévu et tranquille vers Eygliers, nous prenons le sentier qui monte sur la rive gauche du Merdanel pour atteindre la Cabane de Bois Durat. Montée qui se fait longue, malgré la vue sur les demoiselles plus ou moins coiffées, ou cheminées de fée. Pique-nique près de la cabane, où nous fêtons un anniversaire avec un magnifique panettone transporté jusque là. Descente plus douce vers le carrefour des 4 chemins, la Serre des Hodouls, et les Hodouls, où la locale de l'étape nous quitte. 650m, 14km.

Encore un beau soleil, et un chemin sec. Jusqu'à quand ?

Patricia

photos

 

 

Mardi 16 novembre 2021. Champcellla-La Peyro
Après avoir laissé une voiture à Pallon, nous partons de Champcella, et montons vers Seyes en passant par la Croix des Granges. Dans la maison brûlée en août 2020, à part le toit provisoire, les réparations n'ont pas l'air très avancées. Après Seyes, sentier moelleux tapissé d'aiguilles de mélèzes. Très belles vues sur les montagnes d'en face, qui surplombent St Crépin, la Roche de Rame, et l'Argentière.

Arrivés à Pra La Peyro, nous pique-niquons, après un apéro bien sûr. Du col des Combes, pour changer un peu, nous descendons vers Freissinières par le bois de Monsieur (Alfred). Mauvais choix. Le sentier, qui parfois subsiste intact, a été le plus souvent défoncé à coup de bulldozers, pour évacuer des arbres coupés. Du gravier, de la boue, des troncs en travers. Plus bas, il redevient plus confortable pour nous mener quasiment à Pallon.

6 participants. Du soleil, une température clémente.

Patricia

photos

 

lundi 15 novembre: sentier des chapelles
Nous n'étions que deux à partir sous ce beau ciel gris. De Puy Saint Vincent nous sommes d'abord montés à la chapelle Saint Romain puis, revenant sur nos pas, nous avons suivi le chemin qui arrive aux Prés. Nous sommes montés au dessus de la station 1400 pour prendre la petite route qui passe par le camping et ramène à Puy Saint Vincent. Nous sommes arrivés aux voitures tout juste avec les premières gouttes de pluie.

Alice

 

Mardi 9 novembrre 2021. Belvédère de la Para
Retrouvailles à 4 à la gare d'Embrun. La locale de l'étape nous conduit au parking de la forêt, au-dessus du Château de Caléyère. Départ sur une route forestière un peu glacée au début. Puis le Belvédère de la Para (ou de la Serre de la Pelle), au panorama toujours aussi spectaculaire. Nous continuons vers le Clot du Faure. Remontée au premier virage (site de départ des parapentes) vers la route forestière. Pique-nique à peu près à l'abri du vent, au soleil. Retour et pot dans le bel appartement de la locale de l'étape.

Patricia

photos

 

Lundi 8 novembre 2021.Lac d'Eygliers par St Crépin
Nous sommes parties à 2 pour lac de St Crépin, tres riche en reflets, puis continuons par la piste jusqu'a Eygliers. Une table nous attendait pour le pique nique accompagné de quelques poules d'eau.

Nous faisons le tour du lac pour apprécier de très vieux et beaux arbres (voir photos), puis retour par la même piste pour apréier les nouvelles méandres de la Durance.

Lina

 

Mardi 2 novembre 2021. Bois noir
Vu la météo, nous avonsn attendu 10h30 pour partir du cimetière de Vallouise. 3 personnes à l'appel. Soleil au rendez-vous.

Nous montons au-dessus de la Casse au Bois Noir, redescendons vers le Parcher, traversons la Gyronde, et prenons la piste de ski de fond en hiver. Arrêt pour un petit casse-croûte. La trésorière du club survient, lors de sa marche quotidienne, et nous trinquons ensemble. Retour à 13h30 aux voitures.

Patricia

photos

 

Mardi 26 octobre 2021. Lac des Béraudes
Nous étions 4 à partir du parking de Laval. Au sortir des voitures, vent glacial et violent, qui se calme heureusement lors de la montée rive droite de la Clarée. Arrivée au lac des Béraudes. La vision du début du sentier pour le col du même nom, nous décourage d'aller par là. A l'ombre, avec une paroi parsemée de neige glacée. Nous préférons la petite crête au-dessus, bien ensoleillée. Un bouquetin sur la pente au nord du lac, un autre dans les rochers, vieux, paraît-il ! Pique-nique. Régulièrement, des bruits étranges : coup de feu, avalanche, non, ça ressemble plutôt aux gargarismes d'un yéti.C'est le bruit d'un lac gelé au soleil. Aller donc écouter sur :

https://www.youtube.com/watch?v=0ZV1dDnlal0

Retour du lac par le même chemin.

Patricia

photos

 

lundi 25 octobre: les Drayères
Nous étions sept au départ du parking de Laval, dont André Maillard qui a trouvé que ma proposition de randonnée était vraiment trop 'pépère'! Il nous a donc proposé de remonter la rive droite de la Clarée par un charmant petit sentier, ce que nous avons fait. Un itinéraire tranquille tout de même, mais plus varié que la piste, avec des passages herbeux, qelques petites plaques de glace et des ruisseaux à traverser qui nous ont permis de faire des exercices d'équilibre. Alors un grand merci à André. Puis un pique-nique au soleil devant le refuge et enfin le retour par la piste où nous avons encore pleinement profité de la beauté des paysages d'automne.

Alice

Photos25/10/21 Drayères

 

Mardi 19 octobre 2021. Tête d'Oréac, lac des Hermès
Quatre personnes au RDV du Rif , et d'un commun accord nous décidons de faire un peu moins de dénivelé que prévu.

Nouveau programme : Départ de Prey-d'Amont , puis col de la Pousterle , direction Tournoux. Là un tractopelle (encore !... ) et un monticule de terre nous barrent la route. Retour au Col, et bifurcation pour la Tête d'Oréac, montée au soleil très agréable, comme dit Lina: "l'imprévu a parfois du bon " .... Arrivée à la Tête d'Oréac avant 12h. repas un plus bas, avec vue sur le Val de Durance. Dans ce superbe paysage d'automne une visite au Lac des Hermes s'impose, Magnifique ... Retour à la voiture ( Prey- d'Amont ) à 16h

Geneviève

photos

 

 

Mardi 12 Octobre 2021 Sentier des Thurifères à Saint Crépin
Mardi 12 octobre, trois personnes pour le sentier des Thurifères.
Arrivée aux Guions vers 11h30, visite du hameau, nous décidons de continuer jusqu’à Champaussel, descente en direction du torrent, la passerelle a disparu, le torrent infranchissable !!! ....

Retour aux Guions , installation au soleil, face à la tête de Vautisse,nous
savourons notre pique-nique, mais aussi la tranquillité du lieu, et le
paysage environnant .

Retour par Combe-Albrand joli circuit, belle
journée. (12 km environ, 500mde dénivelé ).

Geneviève

Photos Michèle Courtêt

 

-12/10/21 Thurifères

Lundi 11 Octobre 2021 Chapelle St Martin au Sauze du Lac
Nous étions 2. Après 3/4 heure de route , nous avons visité les vestiges et histoire de La Chapelle st Martin, balade dans les prés environnants dominant le lac. Restauration dans un pré au gd soleil avec un excellent vin d’oranges.

Extension de la sortie sur le sauze du lac et le lauzet , visite des églises ,villages. et pont romain, gorge de l’UBAYE.

Pot de réconfort à Embrun. Après visite de la zone humide.

Journée bien remplie et fort sympathique

Lina

 

 

 

Mardi 5 octobre 2021. Abbaye de Boscodon
3 courageuses et 2 voitures sont au rendez-vous du rond-point des Orres. Nous laissons un véhicule en contrebas du village "Le Bois". Avec l'autre nous allons à Crots, et démarrons près de l'acrobranche. Montée habituelle vers l'édifice religieux. Encore de beaux potagers au hameau de Beauvillard. L'approche de l'abbaye est toujours aussi spectaculaire. Pique-nique sur une des tables du gîte d'étape, que voudrait bien partager un chat : un peu envahissant, mais qui devait avoir faim, car il ingurgite des bouts chips et pas mal de morceaux de pain. Retour par le sentier qui descend sur Savines. Visite du hameau "Le Bois", avec sa maison des Prussiens, son four banal, et quelques belles boites aux lettres. Tout près, une des voitures nous attend, ce qui nous évite la marche le long de la route nationale. Aucune pluie, quasiment pas de boue. Journée très agréable même si le soleil s'est fait un peu discret.

Patricia

photos

 

 

lundi 4 octobre
La météo reste résolument pessimiste pour demain (temps gris et pluvieux), je ne ferai donc pas de sortie. A la semaine prochaine.

Alice

 

Mardi 28 septembre 2021. Sommet Bucher
Trois à partir de la Chalp (après Molines). Montée, au début un peu raide, jusqu'à la chapelle Saint Simon, puis le col des Prés de Fromage, fréquenté par quelques vaches. Arrivée au Sommet Bucher, avec sa vue à 360 degrés. Entre autres, massif du Pelvoux d'un côté, Mont Viso de l'autre : celui-ci se cache vite derrière son écharpe nuageuse habituelle. Début de descente en passant par le refuge du Clot Henri, puis vers La Seiche. Nous prenons une route forestière en travaux, et, en principe interdite. Plus loin, deux ouvriers nous le rappellent et nous indiquent une déviation (Un tractopelle barre aussi la route, mais nous avons tout de suite vérifié l'absence de chauffeur). Sentier différent, qui nous amène à la Rua et rallonge l'itinéraire jusqu'au parking de la chapelle Ste Agathe, à la Chalp.700m, 14 km. TRès beau temps.

Patricia

photos

 

lundi 27 septembre: main du titan
Nous étions 5 au départ et le temps est resté assez beau toute la journée. Après une montée tranquille, nous avons pique niqué à Montdauphin, bien au chaud à l'intérieur de la forteresse. Nous avons traversé la place-forte pour reprendre la petite route qui nous a ramenés directement aux voitures près de la chapelle Saint Guillaume. Et comme d'habitude, petite halte au bistrot pour un moment de convivialité.

Alice

 

Mardi 21 Septembre 2021: Sentier des Lutins
Toujours 4 personnes, mais pas les mêmes. Nous avons fait la boucle du sentier des lutins à Vallouise en ?? ... certainement plus de 2h. Beaucoup de pauses à la descente pour contempler les peintures exposées sur les panneaux, nouvelles pour certaines. 12h30, retour aux voitures, recherche de l'endroit idéal pour le pique-nique. Retour vers 14h30.

Geneviève

 

 

lundi 20 septembre: col de l'Oule
Nous n'étions que six à partir ce matin, mais quand le soleil et les températures diminuent, les effectifs aussi. Le temps a été mitigé mais des éclaircies nous ont permis de voir les sommets environnants, comme promis. Une brève pause au col des Cibières puis nous sommes montées au Col de l'Oule où nous avons fait une pause un peu plus longue, le temps de quelques photos et du repas, mais le temps est resté frais et nous ne nous sommes pas trop attardées. Denière pause à Briançon non pas pour une bière mais pour un chocolat chaud, saison oblige.

Alice

 

Mardi 14 Septembre: les chalets de l'Izoard

Nous étions quatre, et avons eu beaucoup de chance pas de pluie annoncée ce mardi 14 septembre, pour les Chalets de l'Izoard.

Montée bien raide, sous un ciel couvert, plus longue que prévue 400m !!! Puis un sentier tranquille en linéaire, avec vue dominante sur le col d'Izoard et les Chalets.

12h descente en direction des Chalets et pique nique. Retour par le même itinéraire, avec encore 100m de montée pour retrouver le sentier tranquille, sous les mélèzes.

Nous avons donc fait 500m de dénivelé et 10 km. Pot en terrasse à Cervières pour terminer cette journée.

Geneviève

Photos

14 Septembre 2021

 

Lundi 13 Septembre : Le long de L'Onde

Nous étions 11 ce lundi à la balade. Arrivés au pont des places 6 sont allés aux ardoisières puis repas et bonne bière pour clôre cette journée magnique !!!!

 

 

 

 

 

 

Mardi 7 Septembre: COL BOUSSON, Refuge Mautino

Quatre personnes pour le Col Bousson et refuge Mautino. Départ du hameau des Hugues, montée tranquille sous la surveillance attentive des marmottes, nombreuses, (ça patrouille dans tous les sens ). Temps idéal, ni trop chaud ni trop froid. Arrivée au refuge vers 12h, installation pour le pique-nique. il " Lago sette coloiri " ce sera pour une prochaine sortie.Descente par le même itinéraire.Et bien sûr pot de fin de journée au refuge des Fonts en terrasse.


Geneviève

 

Photos Col Bousson 7/09/21

 

lundi 6 septembre: Abriès
Le temps était un peu mitigé ce matin, mais nous étions tout de même 12 au départ. Nous sommes partis d'Abriès par la rive droite du torrent, puis nous l'avons quittée à mi-parcours car la piste était barrée pour travaux. A Ristolas, après la traversée du village, nous avons trouvé une aire de pique nique avec des tables autour desquelles nous nous sommes réunis pour partager un petit verre et le repas. Pour le retour nous avons repris la piste jusqu'à Abriès, il ne semblait pas y avoir de travaux en cours. A Ville Vieille nous nous sommes arrêtés à la maison de l'artisanat ce qui nous a permis de repartir avec quelques petits souvenirs.

Lundi 13 septembre je ne serai pas disponible mais Cathy propose une balade dans la vallée de l'Onde du Pont de Gérendoine jusqu'au pont des Places; vient qui veut!

Alice

 

Mardi 31 août 2021. Aiguille Rouge
Nous étions 5 à partir bravement du col de l'Echelle vers l'Aiguille Rouge. Montée un peu raide dans la forêt, qui s'adoucit aux abords du pied de l'Aiguille. Ascension ensuite plus abrupte, dans un univers minéral, jusqu'à la Coix du Sommet. Croisement de quelques Flamands et Français. A la Croix où nous pique-niquons (la Guglia Rossa 2545 m), trois Italiens arrivent vers la fin de nos agapes. Descente vers le col des Thures, où pâturent moutons et quelques chèvres, avec chiens et berger des plus tranquilles. Retour par le sentier plus bas. Arrivée aux voitures vers 16h30. Les 700 m annoncés ont évolué à plus de 900 m (je commence à rivaliser avec JF), et un bon linéaire. Mais paysage splendide, à 360 degrés, et environnement minéral aux couleurs variées.

Patricia

photos

 

 

lundi 30 août: l'Orceyrette
Nous étions douze à partir du parking de Plan Peyron; il faisait frais et beau. Arrivés au lac de l'Orceyrette, trois personnes se sont arrêtées tandis que les autres sont montés un peu plus haut (un peu trop pour certains) pour avoir la vue sur les vallons au dessus des chalets. Nous ne nous sommes pas attardés, pour rejoindre ceux qui nous attendaient plus bas et manger ensemble. Puis le ciel a commencé à se couvrir, le temps s'est rafraichi et nous avons pris la piste pour retourner au parking.

Alice