lundi 2 août: Pra Lapeyro

Nous étions huit à partir des Seyes ce matin par un temps beau et frais qui semblait presque un temps de fin d'été; impression confirmée par les colchiques dans les prés, déjà! Nous avons pris tout notre temps en remontant la piste vers le Col des Combes pour admirer le paysage et prendre des photos. Peu avant midi nous étions à Pra Lapeyro où nous nous sommes confortablement installés pour le pique nique. Et là, une apparition: Christine qui était montée en voiture jusqu'au col, sans nous avoir prévnus, est venue nous rejoindre pour le repas. Bravo Christine! Puis nous sommes tous redescendus ensemble jusqu'aux Seyes par le sentier dans la forêt. Et après une petite remontée en voiture jusqu'au col pour récupérer le véhicule en attente là haut, nous nous sommes retrouvés à Vallouise pour notre pot traditionnel.

Alice

Annonce pour mardi 3 août 2021

Col de la Roya et Sommet des granges (2771m). A partir du parking au pied de la piste qui mène aux Chalets d'Izoard (2130m). 700 m environ.

Nous avions fait une reconnaissance de deux cols environnants il y a deux ans. Cette fois-ci, nous espérons atteindre le col visé !

Rendez-vous à Vallouise à 7h45, 8h05 au parking de Prelles.

Prévenir Patricia (06 82 54 91 35)


 

Mardi 20 juillet 2021. Fournel : la grande cabane

5 à grimper sur le sentier de la rive gauche du Fournel. Après la bifurcation pour le col de Bal, arrivée à la première cabane, avec chevaux qui galopent, un âne, un berger, des moutons, des chèvres, des chiens, ... Sûrement pas 20, le berger anatolien (le chien) n'est non seulement pas du tout agressif, mais un peu paresseux. Après chaque rabattage d'ovins, il s'allonge pour une petite sieste. Tout a été bien rasé, jusqu'à la limite du parc où les fleurs réapparaissent. A la grande cabane (non occupée), pique-nique avec table, fontaine, ... mais les toilettes sèches sont fermées. Retour avec une bonne température. Les chardons bleus attendront une autre fois, et pot bienvenu au café de la mairie. (720m, 16 km)

Patricia

photos


 

lundi 19 juillet: Les Queyrelles

Malgré le ciel gris nous étions cinq à partir des Queyrelles le long du canal. Nous avons eu une petite averse en fin de matinée mais bien à l'abri de la forêt, cela n'avait pas trop d'importance. Arrivés au Pont Carle, nous n'avons pas poursuivi en direction de Chantemerle. Un faible rayon de soleil nous a laissé le temps de manger là, confortablement assis sur un banc. Puis, sur proposition de Cathy (et quelle merveilleuse idée), nous avons grimpé la petite côte qui  rejoint le Canal neuf , ce qui nous a permis de faire un circuit plutôt qu'un aller retour; la floraison est encore très belle, de même que la forêt (qui au retour nous a protégés du soleil!). Nous avons aussi pu admirer un charmant troupeau de chèvres dans un enclos. Et nous avons rejoint les voitures sans avoir été trempés.

Je serai absente lundi 26 juillet; je remercie d'avance celui ou celle qui voudra bien faire une balade (les chardons bleus de Deslioures sont magnifiques en ce moment, information toute récente de Doïna). Alice

 

photos:21-07-2021


 

Mercredi 14 juillet 2021. Narreyroux toujours

 Le changement de jour a été une erreur. Pas de pluie mardi, mais averses et brume mercredi. Météo France n'est plus fiable ! Changement de programme  aussi : une équipe (5) comportant quelques  convalescentes s'est dirigée vers le vallon du Narreyroux. Départ du tournant au-dessus de PSV 1600, direction lac des Neyzets. Arrêt au plan précédent pour cause de pluie. Pique-nique rapide, puis descente à peu près au sec. Plus de neige dans l'avalanche, ni sur la pente du col de Bal. 730 m quand même !

Patricia

photos


 

lundi 12 juillet: Cervières

Cette journée dès le départ s'est déroulée sous le signe de l'imprévu: un point de rendez-vous avec un absent à Vallouise, que nous avons trouvé à La Casse, un regroupement à Cervières où il manquait une voiture et une réservation surprise pour le repas (erreur de numéro de téléphone) qui finalement n'était pas aux Fonts mais à La Taque, un kilomètre plus bas; tout cela n'a pas nuit à la bonne humeur générale, comme d'habitude. Nous avons malgré tout fait quelques kilomètres à pied, sous un ciel gris mais sans pluie, avant de rejoindre le gîte où nous nous sommes installés confortablement à l'intérieur pour savourer notre repas dans un beau cadre rustique, éclairé par deux lampes à pétrole; il y avait même un feu de cheminée qui crépitait dans notre dos. Puis il ne nous resta qu'un petit bout de chemin à parcourir pour rejoindre les voitures, chemin que nous avons fait sous un petit rayon de soleil très apprécié, comme toute les choses rares!

Alice

photos


 

Val Susa 7 et 8 juillet 2021

Mercredi 7 juillet:

Persévérants malgré les prévisions météo, 6 courageux partent de Vallouise à 6h45, sous la pluie. En 2 voitures de 3, très respectueux des règles italiennes, et avec leurs certificats de vaccination européen. A l'autogrill de Salbertrand, premier café, comparaison de plusieurs sites météo => modification de l'emploi du temps. Pour le jour même la visite culturelle, la rando le lendemain. Autoroute donc jusqu'à Avigliana et visite de la Sacra San Michele, toujours aussi majestueuse. Peu d'autres visiteurs, car c'est l'heure d'ouverture, et la vue est presque dégagée.

Petite balade ensuite, à partir du colle Braida jusqu'aux Prese Rossi. Retour à Avigliana par la route passant par Giaveno, où nous déjeunons dans un bistrot de la vieille ville. Première averse. En voiture jusqu'à Bussoleno, avec attaque de la route passant par Meitre pour Cervetto, point de départ pour les 30 minutes de marche jusqu'au refuge. Route raide, aux lacets serrés, étroite (croisements possibles à de rares endroits), dont le goudron disparait aux derniers kilomètres, avec quelques profondes ornièes. JF, au volant de la Captur de M., doit reprendre de l'élan plusieurs fois pour arriver à grimper. Un peu plus de place à Pra Cervetto (1273m) pour se garer, et en route avec nos gros sacs pour le refuge Amprimo (1384m). Dans la soirée, pluie. Accueil très aimable, dîner par trop abondant. Comme public, à part nous, les stagiaires d'un atelier de musique.

Jeudi 8 juillet :

il n'a pas plu pendant la nuit, mais les chauffeurs sont inquiets de l'état de la route, si l'orage se déchaîne. Départ à 8h, temps convenable. Passage à l'Alpe Balmetta (1507m), avec ses vaches et ses chèvres, le refuge Toesca (1711m). Soleil, quelques vagues de brouillard, vue sur la RocciaMelone, sentier très fleuri, encore des vaches. Environnement assez différent de celui des Hautes-Ales : milieu plus humide, plus acide, et... plus pastoral. Herbes très hautes (et très mouillées). A l'Alpe di Mezzo, nous bifurquons pour rejoindre l'Alpe Aciano (2004m). P. fait même l'aller-retour jusqu'au Colle Aciano (10 minutes), pour admirer une mer de brumes côté Rifugio Gravio. Descente vers l'Alpe Balmetta. Une bonne averse survient, puis se calme, les capes restant à porter de main. Arrivée vers 13h au refuge. Nous avons fait le programme prévu, contre toute attente ! Pique-nique au refuge, marche vers le parking (nouvelle averse) La descente en voiture vers Bussoleno se passe bien. Arrêt à Oulx aux Baïte pour quelques provisions (surtout liquides), puis nous rejoignons nos pénates respectives, un peu fatigués quand même. Merci à tous, pour la compagnie, et surtout aux chauffeurs.

Patricia

photos  où on ne voit jamais notre principal photographe : Jean-Pierre !


 

Pierre

« Tout va très bien, Madame la Marquise

Pourtant il faut, il faut que l’on vous dise... »

Que notre ami Pierre Troussier est parti. Il avait choisi cette chanson pour le premier karaoké du club. De sa rencontre avec lui, nous garderons d’heureux souvenirs des nombreuses randonnées communes, de son humour râleur, de son auto-dérision. Nos pensées à Michèle.


 

lundi 5 juillet, Narreyroux

Lundi 5 Juillet, météo favorable.

Rendez-vous à 10h au parking sous la statue de Madame Carle. Montée en voiture direction Narreyroux jusqu'à 1600m, puis marche en direction des cascades.


 

Mardi 29 juin 2021. Lacs Miroir et Sainte Anne

Pour en rajouter un peu, nous sommes partis de Ceillac même (parking du foyer de fond), et non du parking du téléski du Mélezet. Montée, toujours un peu raide, vers le lac miroir, puis direction lac Ste Anne. Dans cet intervalle, nous recevons une bonne averse. Pique-nique au lac Ste Anne, par chance au sec. Sans s’éterniser, car le fond de l’air est un peu frais. Retour par le fond de Chaurionde, les prés de Chaurionde, la cime du Mélezet.

950m 18 km. Les 4 participants en avaient plein les pattes.

Pendant tout le trajet, une flore multiple et variée : gentianes, trolls, orchis vanillés, anémones à tête de narcisse, rhodos en fleurs, doroniques, arnicas, ancolies géantes, clématites, coquelourde, … Fort décalage avec la Vallouise, car, près du village, les cytises et les lilas sont encore en fleur. Déjà pas mal de promeneurs.

 Patricia

photos


 

lundi 28 juin: la grande cabane

Nous étions onze à partir sur cette piste bien tranquille tantôt ombragée, tantôt au soleil. A un détour du chemin, un sentier s'élève et en quelques minutes amène au Lac du Lauzerot. C'est un petit hâvre de paix au milieu des arbres. Nous y sommes arrivés un peu avant midi et ne résistant pas à l'attrait des lieux, nous avons décidé d'y faire la pause repas. Certains sont ensuite montés juqu'à la Chapelle du Lauzerot, 50 mètres plus haut, puis nous avons repris tous ensemble la piste qui nouus a amenés à la Grande Cabane. Tout au long de la balade on a une très belle vue sur Boscodon, la Tête de la Gipière et le Joug de l'Aigle, de même que sur d'impressionnants ravins. Le retour s'est fait tout tranquillement par la même piste. Et après une agréable petit pause à une terrasse de café à Eygliers, nous sommes arrivés chez nous sans prendre l'orage!

Alice


 

Mardi 15 juin 2021. Col Fromage

Six à partir de Montbardon. Le sentier grimpe dans la verdure. Pause à la bergerie de Sommette, passage à la Fontaine rouge, puis surplomp du ravin de Ruine Blanche dans un environnement plus austère. Pique-nique au Col Fromage. Retour par le vallon du Riou Vert) 950m de dénivellé positif, plus de 15km. Vues successives sur le grand Rochebrune, la pointe de la Selle, la Font Sancte, ... Flore abondante et variée : orchis vanillés, gentianes printanières, gentianes acaules, trolls, anémones des Alpes, soldanelles, fleurs odorantes du raisin d'ours, ...

Patricia

photos


 

lundi 14 juin: lac de Roue

La météo nous promet du beau temps: je vous propose donc de changer un peu de vallée, pour aller à Arvieux. Nous irons à la Chalp d'Arvieux et nous monterons en voiture la partie de la route la plus raide en direction du lac. Nous nous garerons au bord de la route puis prendrons la piste qui nous mènera jusqu'au lac de Roue. Nous poursuivrons jusqu'aux deux belvédères d'où on a une vue magnifique. Nous pourrons prendre tout notre temps pour le pique nique, la balade n'est pas très longue. Le retour se fait par le même itinéraire.

Dénivelé: 210 m

Distance: 8 km

Covoiturage: 51 km

Rendez-vous à 9h30 à Vallouise (Mme Carle)

Prévenir Alice au 06 77 49 85 13


 

 

Mardi 8 juin 2021. Narreyroux

Prévisions météo assez pessimistes => désistements, et changement de programme. Les 3 courageux qui persistent se dirigent vers le vallon du Narreyroux, à partir du tournant au-dessus de Puy-St-Vincent 1600. Jusqu'au pied du chemin des cascades, nous voyons les traces non pas de l'avalanche habituelle, mais d'au moins 5. La plus grande recouvre tout le raidillon sur une grande largeur, avec des épaisseurs de neige dépassant 10m. Heureusement, le seul promeneur croisé nous avait indiqué qu'il fallait prendre très à gauche en montant, pour éviter le plus possible la neige, en plus en ponts fragiles en certains endroits. Nous montons donc à travers tout, et traversons au passage le plus pierreux. Plus haut, pas question d'aller à la cabane les Grands Plans, car les nombreux torrents à traverser sont au mieux de leur forme. Nous continuons donc à monter, jusqu'au Près des des Fonts, où nous pique-niquons. Vue sur le vallon supérieur, et toute la pente du col du Bal est en neige. Redescente par le même chemin. Narcisses, trolls, anémones des Alpes splendides, et quelques anémones de printemps. Aux voitures à 15h, et bien sûr la pluie et les orages prévus à cette heure ne se produiront pas.

A Vallouise, nous nous offrons un luxe inouï un peu oublié : un pot sur la terrasse des Valois !

Patricia

photos


 

lundi 7 juin: les Combes

Malgré un temps incertain, nous étions quatorze au rendez-vous lundi matin et nous sommes partis en nous disant que la pluie n'arriverait qu'en fin d'après-midi. Nous avons suivi tranquillement la piste des Combes d'où, malgré les nuages, nous avions une assez belle vue. Cependant, arrivés au Pont des Partias, au lieu de pique niquer sur place nous avons fait demi-tour et repris le même chemin pour nous abriter au village. Fort heureusement, car tout d'un coup  une pluie forte s'est mise à tomber, et les TRES optimistes  qui n'avaient pas de Kway ou goretex ont rapidement été trempés. Par chance pour nous, un résident des Combes nous a ouvert la porte de sa maison et après nous être réchauffés et avoir partagé quelques bonnes choses (à boire et à manger) nous avons rejoint nos voitures.

Alice

Mardi 1er juin 2021. Ponteil et suite

Nous étions 5 à partir près du pont de Chanteloube, à l'extrémité nord de l'aérodrôme de St Crépin. Montée sans problème jusqu'au Ponteil, en passant par le Gouas. Puis le GR 50, portion assez sauvage. Aux Spreyts (Preyts sur la carte), nous pique-niquons. Nous continuons le chemin en balcon. Le premier sentier visé à gauche pour descendre est visiblement abandonné et non praticable. Nous prenons le second, assez encombré, de plus en plus pentu, et nous devons bientôt remonter. Suite du sentier en balcon, passage au pied de la table d'orientation, arrivée aux environs du Truchet, très au sud par rapport à notre point de départ. La locale de l'étape, toujours géniale, nous trouve un sentier pour descendre jusqu'à la D 38 sans emprunter la route. Arrivée sur la départementale à 17h. Nous sommes à plus de 4km du parking de départ ! Deux courageux commencent le parcours. Les autres attendent. Et Marco, non masqué, est arrivé !!

Fin de route, en voiture (légèrement entassés) et enfin les parking de départ.

Merci à Monique et Marco, pour l'aide au retour. Patricia.

photos


 

lundi 31 mai: route de la viste

Nous étions sept à partir ce matin sous un ciel plutôt nuageux; mais petit à petit le temps s'est éclairci, sans toutefois nous permettre d'apprécier la belle vue sur les sommets (pourtant au programme de la journée)! Mais ce parcours propose beaucoup d'autres choses à admirer; c'est la pleine floraison (occasion de faire travailler nos mémoires et de retrouver les noms oubliés depuis l'année dernière) et il y a un très beau belvédère au-dessus des gorges du Guil, sans parler des arbres aux formes étranges et durement éprouvés qui arrivent à survivre. Nous avons même pu pique niquer au soleil avant de rejoindre les voitures. Une bonne journée tranquille et amicale.

Alice


 

 

Mardi 25 mai 2021. Le Poux

 
Trois personnes pour ce circuit (St Martin de Queyrières. 1169 m. Le Poux 1680 m. Le Pas du Rif, retour par
 le Clôt de la Rama, la Roche Baron)  

Des anémones noires encore présentes mais qui ont souffert des mauvaises conditions météo Beau temps, compagnie agréable, belle rando.
G.G.

photos

 

Mardi 18 mai 2021. Barbein

Pour admirer les fleurs de pivoines sauvages, revenez dans cette zone plutôt dans quinze jours. Mardi, beaucoup de plants et de boutons, deux seulement éclos ! Nous étions 5 à partir de Barbein pour monter dans le bois du même nom, et nous diriger vers la crête de Penon. Là, changement par rapport aux habitudes, nous tournons à droite pour pique-niquer près du "repère des maquisards". Vue différente, avec le fort de Montdauphin à nos pieds, et  la chaîne des cimes du Queyras. A la descente, une séquence aventure : un chemin dans la bonne direction coupé par un effondrement, et, une fois de plus, nous avons dû remonter. Mais la locale de l'étape nous a trouvé un sentier le long du torrent du Paps (non marqué sur IGN), qui nous a permis de rejoindre les voitures juste avant la pluie.

Patricia

photos


 

lundi 17 mai: Freissinières

Nous étions cinq à partir ce matin du parking des Allouviers, sous le soleil et dans la bonne humeur après ces deux jours de temps pluvieux. C'est un chemin bien tranquille et trrès beau en cette saison, rien n'y manque:les prairies verdoyantes et les fleurs, le vert lumineux des arbres et les sommets enneigés. A midi le soleil s'est un peu caché mais nous avons pu tranquillement terminer notre pique-nique avant de rejoindre la rive droite de la Biaisse. Quelques gouttes seulement sur le trajet du retour et le soleil nous a rejoint au parking.

Alice


 

Mercredi 12 mai 2021. Champaussel

Nous étions 5 et avons suivi l'itinéraire tracé par l'association du patrimoine

https://www.patrimoine-larochederame.fr/l-environnement/les-sentiers/ballade-%C3%A0-champoucel/

mais sommes partis de Coutin (hameau de la Roche de Rame) et non de la mairie. Passage devant la pierre gravée par Alfred Duc (oncle de Maurice), Madalaoure, la Combe Mounière, Champaussel, où nous pique-niquons. Retour par un itinéraire plus bas. Visite à la carrière de pierre rose n°1, descente vers la route nationale, puis remontée pour passer au-dessus du lac et rejoindre notre route de l'aller.

Belles vues, ni herbe mouillée, ni gros ruisseaux à traverser, et des portions de sentier que nous n'avions jamais prises.

Patricia

photos


 

Mardi 4 mai 2021 : Ratière

Départ de Prelles à 7 (mais les hélicoptères vus plus tard ne volaient pas pour nous compter). Montée sans problème vers Ratière en passant par l'oratoire habituel (dédié à "St Ph" avec des visages de femmes : Philomène ??). Pique-nique dans le village. Pour redescendre, nous décidons de ne pas aller, comme d'habitude, en direction de Sacha, mais de prendre la route forestière vers le Sapet et la Blétonnée. Au Sapet, nous la quittons, en espérant prendre un chemin indiqué sur la carte et par un indigène travaillant à sa maison. Séquence aventure tout à fait stérile. Descente en trois endroits différents, aucun sentier, aucune passerelle sur le torrent en vue. Nous remontons, reprenons la route, et, à la Blétonnée, redescente. Mais cette fois-ci, le sentier est trouvé et nous ramène directement à Prelles. Dénivellé supérieur au prévu : plus de 800 m. Paysage assez "sauvage", et beau, d'après une participante.

Patricia

photos


 

Lundi 3 mai 2021. Les Alberts

voir Diaporama


 

La maison d'Emilie Carles

Piquenique au bord de la Clarée

Mardi 6 avril 2021. Tour des cabanes à Chambran

Grand beau mais froid et vent à Chambran ce mardi. 
Nous sommes trois, partis pour le tour des cabanes mais je ne connais pas les conditions
d’enneigement plus haut, au dessus de la cabane de Riou la Selle.
Anorak,gants et bonnet de rigueur, un froid d’hiver!

Après la bifurcation, des restes de neige dure et raide dans les vallonnements du sentier
nous obligent à monter droit dans la pente (création de quelques cairns de passage) jusqu’à déboucher sur le vallon suspendu face à la cabane.
Petit arrêt à l’abri du vent.

Les pentes au dessus, au Nord, sont encore très enneigées et vu la dureté de la neige nous aurions du mal à passer sans équipement spécial (crampons de montagne
et piolet). Par contre le sentier qui mène au col de la Pisse, orienté au Sud, est totalement
déneigé, au moins jusqu’au dernier replat sous le col.
Il est plus sage de rebrousser chemin.

Au retour nous repassons devant les tapis de campanettes, au soleil cette fois. Un ravissement !
A l’abri du vent derrière les gabions, la rosette de Lyon et le fromage, apportés par Yvonne et Bernard, sont les bienvenus.
Un vent du Nord glacial nous aura accompagné tout au long de la matinée mais ce fut une
belle randonnée amicale dans un isolement total (la montagne pour nous seuls).

A reprendre plus tard aux beaux jours.

Jean-François

photos

 

Mardi 30 mars 2021.RD/Escoyères/LeQueyron

Nous étions 7 et demi à partir des Esponces. Car un aimable quadrupède, nommé Marley, a accompagné notre groupe jusqu'au Queyron, avec retour aux Escoyères.

Départ de la RD par le GR 58 (pas trop glissant en montée, Françoise A.) Passage aux Esponces, avec de belles maisons retapées avec soin. Puis le Châtelard, et enfin le Queyron. Nous  y pique-niquons, et trinquons à la santé de Claudette. Le chien Marley, bien éduqué, ne quémande pas, mais se vautre dans la neige des quelques derniers névés. Retour par les Escoyères, le GR, puis la route aux lacets serrés pour la dernière partie.

Beaux panoramas, soleil, agréable compagnie. Que demander de plus ?

Patricia

photos


 

 

lundi 29 mars Ancien Fort d'Anjou

Ce sont deux groupes qui sont partis ce matin de la Maison Crénelée puisque nous étions onze. Les rythmes de marche étant très différents les distances entre les randonneuses étaient tout à fait respectables. Mais enfin nous sommes arrvées à bon port vers les midi et demi; nous nous sommes installées devant le fort au soleil, sur des sièges de fortune: les bûches récupérées autour du fort que nous avons rangées en partant. Après un repas un peu arrosé tout de même il ne restait que la descente à faire. Une journée bien tranquille pour profiter de ce très beau temps.

Alice


 

Mardi 23 mars 2021. Tête d'Oréac. Croix de Toulouse

Ce mardi, deux balades au programme 😋

1) Tête d'Oréac

Il est 9h30 lorsque notre petit groupe quitte le parking du Prey du Milieu (1550m).
Nous sommes 5, donc pas de problème avec la «maréchaussée».
Les sentiers sont très verglacés pour monter au col de la Pousterle mais avec l’accrochage des raquettes aucun problème (Brigitte et Jean-Pierre m’avaient prévenu). Montée tranquille sur le plateau d’Oréac et la neige porte bien.
Le temps est magnifique, la couleur du ciel est conforme à celle de la Vallouise.
La trace est un peu difficile à faire dans les bois raidessous la Tète d’Oréac (2092 m) atteinte à 12h30. Panorama connu mais dont on ne se lasse jamais.
Descente sur le col de Pré Rouge et par la forêt sur le Lauzet et Tournoux.
Puis un raide goulet «secret» nous permet d’éviter les longs lacets de la route forestière et de rejoindre rapidement la route du col à Prey d’Amont.
Retour aux voitures vers 15h.
Une bien belle randonnée, raquettes au pied du début à la fin, qui permet de profiter encore de la neige !
Et elle encore là pour un moment. Pourquoi s’en priver ?
JFM

2) Croix de Toulouse

Les trois places de parking gratuit trouvées près du champ de Mars,
les 9 participants montent par le petit sentier qui part de la R.N.94 vers le Fort des Sallettes.
Puis, de là, jusqu'à la Croix de Toulouse.
Sentier sec, sauf vers la fin. Pique-nique près de l'absence de Croix.
Retour : chemin enneigé jusqu'à Serre-Lan, et son abri de jardin en bois ouvragé où nous nous sommes souvent arrêtés dans le passé.
Descente par la route en lacets jusqu'au Chemin des Fontaines, où les étiquettes botaniques désignent le plus souvent une plante absente (pas pour la ronce)
Aux voitures à 16h. Environ 700m et 12 km
Exposition très variée pour les vues : en montant, du Chaberton à l'Infernet, et les sommets surplombant.
Au lieu dit la Croix, du petit Rochebrune à la Meije en passant par le Pelvoux.
Dans le dernier tronçon, très bel éclairage sur la collégiale et la vieille ville.
Patricia

photos

 

lundi 22 mars la Gardette

Nous étions six au rendez-vous lundi matin, quel respect des consignes! Nous sommes partis de Pallon puis passé le gouffre de Gourfouran, nous nous sommes promenés à travers champs pour arriver à Champcella. Nous avons un peu modifié notre programme , nous avons fait le tour de la Gardette et avons parcouru un bon kilomètre de plus en direction de Chabottees. Il y avait un petit vent bien frais au sommet, nous sommes donc redescendues dans la forêt pour la pause de midi, bien agréable avec le petit rosé bien frais apporté par Odile et les kumquat de Françoise. Merci à tous pour cette belle journée.


 

Mardi 16 mars 2021. Cabane des Aiguilles

Nous étions 12 pour cette balade. Nous avons donc au départ (très en vue à partir de la route) fait deux groupes, avec chaque participant bien à distance règlementaire des autres. Arrivés dans la forêt, retour à la "normalité". Pour l'aération, aucun problème, surtout à la fin de la montée. Rafales glaciales près de la cabane, quel que soit l'endroit choisi. Le pique-nique fut donc bref, et lors de la descente par le même chemin, nous avons fait une ou deux haltes au soleil moins ventées. Terrain sec, Vues admirables sur lal tête de Gaulent, la tête de Vautisse, la vallée de la Durance, et même sur le massif du Pelvoux et le glacier blanc. 770 m.

Patricia

photos


 

Mardi 9 mars 2021. Fontaine les Marcellins

Nous étions 9 (pour le 9 mars, c’est normal), guidés par JFM. Départ du Grand Parcher, montée vers la cabane des chasseurs, puis vers la Fontaine des Marcellins (eau très fraîche). Traversée et descente vers le torrent des Cros et ses affluents. Déjeuner sur ou contre la citerne près de la cabane de Barthalay. Retour vers le grand Parcher par le chemin au-dessus des Vigneaux. Terrain  cette fois ci très sec ( 2 névés de 5 m) Vues très belles sur la tête de Vautisse, la vallée, la falaise des tenailles Dénivelé 700m. Aux voitures avant 15h.

Patricia

P.S. Une comptine sue par Odile, à apprendre par cœur pour la prochaine A.G.

Quand un cordier cordant,
Veut recorder sa corde,
Pour sa corde à corder
Trois cordons il accorde
Mais si l’un des cordons
De la corde décorde
Le cordon décordant
Fait décorder la corde

photos


 

Lundi 8 mars Simoust

Etant 11 à partir ce matin, nous avons fait deux groupes; nous avons pris la route depuis le Champ de l'Aze puis le sentier qui fait le tour du plateau et qui surplombe la Rue des Masques. On a une très belle vue sur les sommets encore bien blancs malgré un printemps un peu trop précoce. Le groupe sportif a pris la direction du Pain de Sucre tandis que les poètes contemplatifs ont pris un chemin plus tranquille à travers champs. Après un pique nique au soleil nous avons pris le chemin du retour mais au lieu de traverser tout Guillestre nous avons trouvé un itinéraire plus court à travers champs, grâce à Annick qui ne recule jamais devant les risques de l'exploration. Un grand merci à tous pour cette belle journée.

Alice


 

Mardi 2 mars 2021. Vers le rocher de la Guilla

7 participants sur un sentier pas sec du tout.
De la route de l'Eychauda, au clos Soubeyran, jusqu'au pied quasiment du rocher de la Guilla.
850 m de dénivellé ! (et pas 700 comme annoncés)
Retour d'abord par le même sentier, puis bifurcation vers la cabane Chouvet.
Mais toujours de la neige sur certaines parties du sentier.
Arrivés au voiture, les deux participantes les plus lointaines doivent partir.
Les autres vont déguster le goûter préparé par Marie. Merci JFM, et Marie
Patricia
photos

___________________________________________________________________________

 

Samedi 27 Février 2021. Andrieux Sachas

Il ne faisait pas aussi beau que j’avais espéré mais nous étions tout de même huit à partir des Andrieux. Après quelques mètres bien raides la piste à droite mène à Piolier en toute tranquillité. Sur ce versant il ne reste pratiquement plus de neige. Le temps de faire le tour du hameau avec de belles maisons en cours de restauration, nous avons repris la piste, plus ombragée et donc plus enneigée, jusqu’à Sachas. Le soleil a bien voulu nous tenir compagnie et nous avons donc bien profité de ce moment de repos. Une piste puis une route goudronnée nous a ensuite ramenés jusqu’à Prelles.

Alice

 


 

Mardi 23 février 2021Pré Riond

Parcours : Eglise d'Eygliers - La Font d'Eygliers - Pré Riond - Gros - Eygliers. Dans les 450m de dénivellé

3 participantes. Nous avons emprunté le chemin du facteur à l'aller, un chemin du cantonnier au retour. Nous avons vu de belles maisons, des mouflons (au moins une vingtaine), de jolis sentiers sous les mélèzes, du vide, des câbles, une passerelle, une table de pique-nique très accueillante. Nous avons entendu au retour à l'Eglise d'Eygliers une répétition de trois choristes, peut-être de la chorale du Queyras, et avons bu du jus de raisin de la vigne du domaine Gestiero.

Aucun appareil de photo avec zoom pour les mouflons ! Sinon, belle journée, chaude et ensoleillée.

Patricia

Photos


 

Samedi 20 février 2021 : zone humide d'Embrun

Parties à 3 pour Embrun  où nous trouvons chaleur et soleil sans glace ni neige.

Nous avançons tranquillement  sur la passerelle aménagée de la zone humide, (après avoir fait un petit tour dans le bois) pour lire les panneaux descriptifs  de la faune existante des lieux  , Nous prenons le temps de tout lire . Nous continuons sur la digue  le long de la Durance , tout ensablée en ce moment ,qui nous mène  à la plage de Chanterenne  pour nous installer sous les pins sylvestre pour notre pose déjeuner .

Le retour est très agréable avec un paysage inversé et  totalement  différent  et donc très apprécié

Puis reprise de la voiture sans avoir pu boire un petit verre habituel en cette période .
Je remercie ce petit groupe  de toutes leurs  sympathies  
lina


 
 

Mardi 27 octobre 2020 Le Rocher Pointu

Nous sommes 13 au départ du cimetière de Vallouise. Un temps splendide mais frisquet laisse présager une belle journée ensoleillée. La montée classique, traverse le canal entre le Rif Paulin et la Casse et rejoint la route forestière. A gauche une belle variante, non fléchée mais indiquée par Yvonne, s’engage dans le Rif Paulin que nous découvrons plus intimement et voici (cairn) un beau sentier qui se termine en balcon et nous conduit à une belle terrasse herbeuse, un peu au dessus du Rocher Pointu. Dans toutes les directions la vue est magnifique, renforcée par la présence de la neige tombée en abondance à partir de 2000m. Retour par le Bois Noir, puis le Grand et le Petit Parcher (liaison par le sentier balisé de « Sentiers et patrimoine de la Vallouise »). Dans la Casse, certains regagnent leurs pénates toutes proches, alors que les autres se séparent à 12h30 au point de départ. Beau temps, ambiance très sympathique et de l’avis de tous, une belle randonnée de la mi-journée. D+ 500m. 3h30

Jean-François     


 

 

Samedi 24 octobre 2020 – Le Dolmen du Villard de Pontis

J'avais promis de partir à l'aventure.....et j'ai tenu parole ! Du Col de Pontis nous (8 participants) avons pris la piste du Morgonnet (qui fait déjà une belle petite montée) puis nous l'avons quitté pour prendre le chemin qui descend au Villard (belle petite descente). Au bout de ce chemin l'aventure a commencé, il a fallu trouver le dolmen qui se cache près des arbres au bout d'un champ que traverse seulement une vague trace. Mais un bon pique nique (merci à André pour son vin de noix et à Lina pour ses crêpes fourrées) nous a permis de reprendre des forces. Derrière le dolmen un sentier avenant nous attendait pour le retour pour nous trahir lâchement un peu plus loin en forêt. Il a fallu monter, descendre, remonter, enjamber des troncs d'arbre et souvent consulter cartes et GPS pour se retrouver dans ce labyrinthe. Quel soulagement quand nous avons enfin rejoint la piste. Mais j'espère que la beauté des paysages avec les couleurs d'automne, les sommets enneigés et la vue sur le lac et l'Ubaye auront compensé le souffle court, les genoux récalcitrants et les pieds rebelles ! Tout de même nous avons fait 510 m de dénivelé et près de 12 km, aussi bien que "ceux du mardi" ! Merci à tous ceux qui ont participé à ces acrobaties en gardant toujours le sourire. Je leur dis à bientôt, j'espère.Alice          Photos


 

Mardi 20 octobre 2020. Lac de Roue

Nous étions 6 à partir de Château Queyras pour le Lac de Roue. Début un peu raide, mais ensuite mélezin magnifique avec de beaux panoramas. Pique-nique un peu au-dessus du lac pour mieux admirer le paysage. Descente sur Souliers par le sentier en balcon longeant l'ancien canal. De Souliers, descente sur Château Queyras

Patricia

photos


 

Mardi 13 octobre. Refuge Buffère par le sentier de côte rouge

 Nous étions 8 à partir de Névache par un temps bien frais mais assez beau malgré quelques nuages inquiétants qui arrivaient de l'est et du sud. La montée se fait dans ue forêt assez claire pour avoir la vue sur la vallée de Névache et les sommets déjà blanchis par la neige. Le chemin de Côte Rouge mérite bien son nom à l'automne, les pentes sont d'un rouge lumineux avec les myrtilles. Après une montée assez raide au départ nous avons pris ce chemin à flanc (avec des montées et des descentes tout de même) qui nous a amenés au refuge de Buffère. Malheureusement le soleil était déjà caché, il faisait trop frais pour une bonne petite sieste mais nous avons pris le temps d'un agréable pique-nique sur une terrasse à l'abri du vent (plus ou moins!

 

Samedi 10 octobre. Châteauroux-cascade

Il faisait grand beau quand les 8 randonneuses sont parties de Vallouise.A Châteauroux nous avons pris la petite route qui monte dans le vallon du Rabioux, la vue était magnifique. Nous avons garé les voitures vers 1200 m et de là nous avons continué par la route tranquillement jusqu'au parking des Muandes, où deux personnes se sont arrêtées, tandis que les autres prenaient le petit sentier qui en moins d'un quart d'heure nous a amenées vraiment au pied de la cascade de La Pisse Nous sommes redescendues pour prendre notre casse-croûte toutes ensemble avant de reprendre la route du retour. Le ciel commençait à se couvrir,  mais nous avons encore fait une halte dans le village pour prendre une dernier verre ensemble à une terrasse de bistrot. Ce n'est qu'après Eygliers que nous avons trouvé la pluie.
Photo

Jeudi 8 octobre 2020. Les Vigneaux-Col de la Pousterle

La randonnée du mardi s'est faite un jeudi ! Il ne faut pas être conformiste. Cela nous a permis de marcher sous un beau soleil, plutôt que d'affronter la pluie et le brouillard.

Six alertes randonneuses sont donc parties du Pont du Rif, aux Vigneaux, pour monter jusqu'au Champ des Ans. Après y avoir délesté une partie de leur âge, c'est avec une nouvelle vigueur qu'elles ont continué vers les Charbonnières, la lac des Charbonnières, monté jusqu'à la "piste de fond " qui mène aux têtes, descendu jusqu'au col de la Pousterle.

Vue splendide pour les agapes au col, et descente par le GR 50, avec détour pour continuer le sentier de découverte des Cloutas, commencé au tout début de la rando.

Belle journée, même si les couleurs d'automne sont encore timides. Patricia

photos

 


 

26 septembre 2020

 

Au rendez vous de la Casse nous étions 6, direction Crévoux où nous avons trouvé la neige et un temps superbe

 Découverte de ce parcours des fées entre montagne et art nouveau qui nous a enchantés. Il sera à refaire au printemps ce qui nous permettra de parcourir le circuit complet. 
 
 Gérard
 

 

Mardi 29 septembre 2020 : Les Genévriers Thurifères et les Chapins

 

Cinq pelvousiens se sont retrouvés pour cette agréable randonnée dite des Genévriers Thurifères.  Le sentier monte tranquillement au milieu de ces arbres millénaires, nous lisons ou relisons les panneaux explicatifs (petit détour pour voir l’éléphante) puis nous atteignons « Les Guions » Il est un peu trop tôt pour manger, nous continuons vers le Villard puis les Chapins (village des ancêtres du musicien Frédéric Chopin). Vers midi et demi, nous nous installons dans un pré très ensoleillé pour pique niquer. Sur le sentier de descente, nous découvrons d’importants travaux d’assainissement. Un sympathique pot à St Crépin termine cette randonnée.

Nous aurons fait 430m de dénivelée  et 10 kms. Photos

Odile


 

Samedi 12 septembre 2020.

Ce fut une belle journée d'automne à tous points de vue: il ne faisait pas trop chaud , le soleil était au rendez-vous et la bonne humeur des neuf participants aussi.  Nous avons garé les voitures au bord de la route du Lac de Roue un peu au dessus de La Chalp, puis nous avons continué à pied d'abord par la route goudronnée puis par la piste, qui traversent de belles forêts de mélèzes aux sous-bois encore très verts. Le lac, malheureusement, est envahi par des herbes et des plantes de toutes sortes; mais nous avons poursuivi notre chemin jusqu'au belvédère qui offre une vue magnifique sur la vallée du Guil et les sommets alentour. Nous avons essayé d'identifier ces sommets mais cela ressemble par moments à une partie de devinettes.  Nous sommes revenus aux voitures et là, au moment de repartir, Cathy qui a toujours d'excellentes idées, a suggéré de passer par le Col d'Izoard; et cela a vraiment valu la peine pour admirer La Casse Déserte à la lumière douce d'une après-midi de septembre. Et puis nous avons fini comme d'habitude en faisant une dernière halte à Cervières pour prendre un pot, bien mérité d'ailleurs!

Alice

Les photos: samedi 12 septembre


 

Samedi 5 septembre: journée des randonneurs Boscodon


La journée des randonneurs a rassemblé trente personnes ce samedi 5 septembre; un peu avant 10 heures nous sommes tous sur le parking de l'abbaye de Boscodon, où le soleil nous accompagne. Onze personnes se dirigent vers l'abbaye pour une visite guidée. Nous sommes dix neuf à partir à travers cette forêt essentielle en direction de la fontaine de l'Ours. Le sentier est bon, nous montons très lentement, nous admirons  le paysage au Belvédère du Colombier.

Trois participants font demi-tour avant la grimpette finale qui nous amène au ^parking de la Fontaine de l'Ours. Nous voyons l'ours en bois sculpté puis la résurgence où ne coule plus d'eau. Il est déjà midi, les estomacs réclament, il faut penser à redescendre pour rejoindre les autres au restaurant de l'abbaye. Nous y serons juste à 13 heures où nous sera servi un très bon repas à l'abri des parasols.
Odile et André

Mardi 8 septembre. Refuge Mautino et lago Nero

Seulement 5 randonneurs (bienvenue à Christelle et Christophe) pour le refuge Mautino, et le Lago Nero ...

Une montée tranquille 1 heure pour le col Bousson , en compagnie des marmottes  (il y en a tellement qu'on ne les compte plus ... ) peu de végétation mais beaucoup de lacs. Nous sommes en Italie. Encore 30 minutes de chemin plat ou descendant puis nous arrivons au refuge Mautino et son lago Nero. Un beau chemin muletier nous amène 300 mètres plus haut au col Begino. Ici pause repas avec vue sur Sestrière.

13h30 plus que 100 mètres de montée et nous voilà de nouveau en France à la Cime Fournier (2425) avec une vue sur nos montagnes (Pelvoux Ecrins….) Splendide !

Puis descente (un peu à travers tout) pour rejoindre le sentier du Bourget et la voiture (Nous aurons fait 700m de dénivelé  et 12 kms).

Enfin une halte bien méritée au refuge des Fonts.

É stata una bellissima escursione ...

G.

PS : merci à Alice pour sa carte et à Christophe pour ses photos

Photos : https://pelvouxrandonnees.blog4ever.com/photos/refuge-mautino-lago-nero-08092020


 

Mardi 1er septembre. Col Néal à partir de Clapeyto

Nous étions 8 à démarrer du camping de Brunissard pour rejoindre d'abord Clapeyto, par le Pré des Vaches et l'Eychaillon. Puis, dans un paysage aux couleurs déjà légèrement automnales, à marcher jusqu'au col Néal. Quelques lacs à l'est, le vrai lac Néal à l'ouest. Arrêt pique-nique avec un beau panorama. Descente de l'autre côté du Peyron, Selle Vieille jusqu'au Pré Premier, puis retour aux voitures par le même itinéraire qu'à l'aller. Pot au bistrot JambeRoute pour discuter encore un peu. Temps splendide. 800m de dénivellé. Patricia

photos